Bienvenue à la CASA DA BOA VIDA, une maison moderne et luxueuse située sur l’île de Boipeba, au Brésil. x

Boipeba est la plus préservée des îles de l’archipel de Tinhare. Carte postale assurée. Les plages sont protégées par des barrières de corail. La douceur des alizés atténue surtout en été la chaleur tropicale.

Les rios sillonnent l’archipel qui longe le continent. Les baleines croisent, au mois d’août, non loin du littoral. Les tortues pondent sur les plages désertes. Les dauphins dansent dans la mer. Au large, à 1 kilomètre du littoral, des piscines naturelles, avec des bars flottants, des bancs de sable agrémentés de baraques à caïpirinhas, et des spots de plongée nombreux.

La température de l’air s’échelonne de 25 à 35°, celle de l’océan de 20 à 30°. La tranquillité de l’ile, la gentillesse et l’hospitalité de ses habitants permettent de découvrir en toute tranquillité ses multiples facettes.

Trois charmants villages, Boipeba Ville, Morere et Cova da Onca, apportent trois visions différentes de la vie de île.

Le bourg dispose de toute l’infrastructure nécessaire : centre d’accueil touristique et de santé, pharmacie, cafés internet, petits supermarchés, restaurants et bars de bord de mer, autour de la place principale et dans les ruelles fleuries. Pas encore de banques ni de distributeurs de billets : même si la vie reste plutôt bon marché, il faut donc prendre ses précautions.

Aux alentours de Boipeba, on peut découvrir le Couvent de Cairu, de multiples villages de pêcheurs où se fabriquent aussi les très typiques bateaux en bois de la région.

Les nombreux rios sont un régal pour les ballades en bateau. Etape incontournable : les péniches rudimentaires permettent de déguster huîtres et palourdes.

A ne pas manquer sur l’île voisine, la somptueuse plage en fer à cheval de Garapua, les randonnées en 4X4 pour rejoindre Morro de Sao Paulo, beaucoup plus (trop ?) touristique.

Les visiteurs qui découvrent Boipeba sont unanimes : « Ici, c’est le paradis ».